Fiddler sur le toit musicale

Acheter des billets
PreviousOctobre 2023
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di

Argument

Un violoniste perché sur le toit, tente de jouer un air de virtuose tout en maintenant constamment son équilibre (l’image n’est pas tirée des romans de Cholem Aleikhem mais des tableaux de Marc Chagall) : c'est à cela que ressemble le Juif moyen d’Europe de l'Est, vivant bon an mal an dans son petit village, parfois depuis des générations, en se raccrochant à ses traditions. Mais les temps changent…
Acte I

Anatevka, shtetl fictif mais assez représentatif des bourgades de la Zone de Résidence à l’approche du XXe siècle. La communauté juive y ménage sa vie en marge de la population chrétienne orthodoxe. Elle compte, parmi ses figures hautes en couleurs, Nahoum le shnorrer (mendiant), Yente l’entremetteuse et, surtout, le révéré rabbin (Numéro musical : Tradition).

Chacun observe scrupuleusement la tradition et les rôles qu’elle assigne : les pères s’occupent de la subsistance, les mères du foyer, les fils d’apprendre un métier (ou, pour quelques-uns particulièrement doués, d’étudier) et les filles des champs, en attendant d’être mariées.

Tevye, principal protagoniste et narrateur de la pièce, est laitier de son état. Ayant étudié les textes juste assez bien pour les citer mal à propos, il tente de faire vivre sa femme, la querelleuse Golde, et ses cinq filles, Tzeitel, Hodel, Chava, Shprintze et Bielke avec ses pauvres moyens. Il a sur la vie la vision ironique d’un Juif profondément confiant en Dieu, tout en Lui demandant pourquoi ne pas l’avoir fait plus riche (If I Were a Rich Man).

Alors qu’il est parti travailler et que son cheval se met à boiter, Yente annonce à Golde que Lazar Wolff, l’abatteur rituel du village, souhaite épouser Tzeitel. Bien que celui-ci soit déjà âgé et veuf, Golde se réjouit de ce bon parti car l’homme est riche. Tzeitel, en revanche, qui aime secrètement son ami Motel Kamtzoïl, un pauvre tailleur, est contrariée. Elle fait remarquer à ses sœurs que leurs rêves de mariage avec le fils du rabbin ou avec un prince charmant a peu de chances de se réaliser pour des filles sans dot et sans généalogie prestigieuse (Matchmaker).

À l’approche du chabbat, Tevye ramène chez lui le jeune Perchik. Il souhaite faire de cet étudiant de Kiev aux idées « nouvelles » (marxistes) le précepteur de ses deux jeunes filles. Motel, quant à lui, tente en vain de plaider sa cause auprès de Tevye mais y renonce rapidement, intimidé par son caractère ombrageux. La famille se rassemble pour le chabbat (Sabbath Prayer).

Après le chabbat, Tevye, pressé par sa femme, rencontre à contrecœur Lazar Wolff à l'auberge de Reb Mordcha, en pensant que celui-ci veut lui acheter l’une de ses vaches laitières. Le malentendu dissipé, il accepte volontiers, après un court monologue intérieur, de lui céder la main de sa fille et la célébration qui conclut cet accord est si joyeuse que des jeunes Russes y participent (To Life). En rentrant, il rencontre le connétable qui lui annonce, à son regret et malgré sa sympathie pour les Juifs, la préparation d’une « petite manifestation non officielle » (un pogrom) qui vise le village.

Le lendemain matin, après avoir enseigné aux filles de Tevye la Bible selon sa lecture marxiste, Perchik est apostrophé par Hodel, qui raille son côté radical. Perchik lui rétorque que le monde change et, pour le prouver, danse avec elle en dépit de l’interdiction traditionnelle pour un homme de danser avec une femme. Tous deux tombent amoureux.

Peu après, Tevye annonce à Tzeitel sa bonne fortune. Devant sa réaction dépitée et le soudain courage de Motel, Tevye accepte, après un autre monologue, de faire légèrement fi de la tradition (Tevye's Monologue). Alors que les amoureux clament leur bonheur dans les bois avoisinants (Miracle of Miracles), il se rappelle subitement qu’il devra l'annoncer à Golde mais se tire de cette situation délicate en inventant un rêve où la grand-mère de Golde approuve le mariage de son arrière-petite-fille avec Motel le tailleur tandis que Fruma Sarah, l'épouse décédée de Lazar Wolff maudit l’union avec son ancien mari (Tevye's Dream). Effrayée, la superstitieuse Golde bénit rapidement le mariage.

Peu après, Chava qui revient des champs, est prise à partie par des jeunes Russes. Un ami de ceux-ci les disperse et protège la jeune fille. Connaissant son goût pour les livres, il lui en prête un. Une relation secrète commence.

Le mariage de Motel et Tzeitel est célébré quelque temps plus tard, en dépit des contrariétés qu’il suscite (Sunrise, Sunset puis The Bottle Dance). Au cours de ce mariage, Perchik franchit (au propre et au figuré) une nouvelle barrière en invitant Hodel à danser. Alors que la fête bat son plein, le pogrom est déclenché.

Le rideau tombe sur une scène de désolation, tandis que la famille de Tevye nettoie les débris.
Acte II

Les mois ont passé. Tzeitel et Motel attendent famille, ainsi que leur nouvelle machine à coudre.

Perchik annonce à Hodel qu’il doit repartir à Kiev pour préparer la révolution. Il lui demande également sa main, qu’elle lui accorde avec joie (Now, I Have Everything). Lorsqu’ils annoncent leurs fiançailles à Tevye et demandent sa bénédiction, celui-ci tente de s’y opposer car ils ne sont pas même passés par les parents. Devant leur détermination et la conviction de leur amour, il cède encore une fois (Tevye's Rebuttal), expliquant à son épouse scandalisée que les temps changent et que les mariages se font désormais par amour (tout en faisant remarquer que l’amour a également été le but des mariages arrangés et qu’eux-mêmes s'aiment) (Do You Love Me ?).

Après le départ de Perchik, Yente rapporte à Tzeitel avoir vu Chava avec le Gentil Fyedka « et ce n'est pas la première fois. » La rumeur se répand aussi à Anatevka que Perchik a été arrêté à Kiev et déporté en Sibérie (The Rumor). Bien que cela signifie probablement une séparation définitive d'avec les siens, Hodel décide de l’y rejoindre (Far From the Home I Love).

Quelque temps plus tard, alors que Motel montre fièrement sa machine à coudre, Chava tente de présenter Fyedka à son père mais cette fois-ci, il estime que cette limite ne peut être franchie et prie sa fille de ne plus voir son amant. Le lendemain, Golde lui apprend, effondrée, que Chava s'est enfuie avec Fyedka et l’a épousé devant le prêtre orthodoxe ; Tevye la renie et refuse de lui parler lorsqu’elle vient quémander son approbation, se demandant où il s’est trompé (Chaveleh).

Des rumeurs d’expulsion se font de plus en plus pressantes dans le village avant d’être confirmées par le connétable, qui annonce que les Juifs ont trois jours pour vendre leurs possessions. Une velléité de révolte est rapidement étouffée. Après tout, « on n’abandonne pas grand-chose, sauf Anatevka » (Anatevka).

La mort dans l’âme, les Juifs quittent leur village. Lazar Wolff part chez son beau-frère de Chicago, Yente à Jérusalem, la famille de Tevye elle-même part à New York. Motel et Tzeitel se rendent en Pologne, d’où ils comptent rejoindre la famille après avoir économisé. Chava vient les retrouver et, malgré le silence qu’ils lui opposent, leur annonce qu’elle et Fyedka quittent aussi le village pour Cracovie, ne pouvant rester dans un lieu où des gens sont traités de la sorte. Lorsque Tzeitel lui dit au revoir, Tevye lui demande d’ajouter « Que Dieu soit avec vous ».

Alors que Tevye, Golde, Shprintze et Bielke quittent la scène, le violoniste se met à jouer puis, sur un signe de tête de Tevye, les suit en Amérique (The Leave Taking).

Programme et distribution

Mise en scène : Matthias Davids
Scénographie : Mathias Fischer-Dieskau
Costumes : Judith Peter
Chorégraphie : Melissa King

Volksoper Vienne

Transports en commun:

Métro ligne U6
Trams 40 , 41 , 42
40A de bus
Stop " Währinger Straße / Volksoper "

Une station de taxi se trouve à Währinger Gürtel .
Parkings en ​​WIFI et AKH

Le Volksoper est l'étape principale de Vienne pour l'opérette , l'opéra , des comédies musicales et des ballets , offre un divertissement musical sophistiqué. Colorée , éclectique et plein de vitalité , il est le seul théâtre dédié au genre de l'opérette .

Opérette appartient à Vienne et de Vienne a installé à la maison de l'opérette , Volksopera Vienne , qui devint alors la principale maison d' opérette dans le monde . Chanteurs de première classe , comédiens et danseurs accompagnés d'un orchestre polyvalent cunjure un feu d'artifice musical tous les soirs .
Johann Strauss , Franz Lehár , Kálmán écrit leurs mélodies aimées du monde célèbre pour opérettes telles que " La Chauve-souris ", " La Veuve joyeuse " et " Le Csárdás Princess" . La visite d'au moins un de ces opérettes au Volksopera Vienne est un must pour tous les visiteurs de Vienne !

Également effectuées sont des opéras du 18ème , 19ème et 20ème siècles , ainsi que des comédies musicales et des ballets . En outre, le Volksoper a un cinquième spécialité de longue date et éprouvée : elle met en scène des soirées cabaret , des spectacles burlesques et sous le nom de " Volksoper Spezial " .

Dans le théâtre de répertoire , qui peut accueillir 1337 personnes , 300 performances d'environ 35 productions différentes sont organisées chaque année entre Septembre et Juin .

By Bwag - Own work, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=34011212
©
Événements associés